Encore un grand de ce monde qui décide d'abandonner son identité reconnue pour un logo 2.0...
Un sublime PB (P8??) en emboss, 3D avec une perspective. Notez le B majuscule dans le pictogramme. Seulement dans le pictogramme...

Le site de la marque fait la part belle à cette nouvelle identité, pour le meilleur et pour le pire.



Ludique, sans symbolique, pas très sérieux, limite enfantin, très dans le courant actuel, tout le contraire de ce qu'était l'ancienne identité. Seule la nouvelle typographie tient le coup. Et encore... Tout est bien serré et sans goût.

Le grand public a droit a un cahier de tendance - plutôt intéressant - mais qui ne colle pas au nouveau logo (quid du traitement typo ?).

Par contre, l'annonce presse est bien plus croustillante...
Morceau choisi...

"Alors que le violet connote le luxe et la sophistication mais également le mystère, l'introspection, le rouge est associé à la chaleur, l'énergie et le sang, des émotions comme l'excitation, la passion, l'amour et plus.
Le violet n'inspire pas l'énergie, mais le calme et la relaxation. Le rouge communique de l'ambition, de l'énergie, de la vitalité, de l'enthousiasme, et le désir de conquérir.
Le rouge parle au monde dans un langage concret, direct et distinct. Le rouge amplifie la personnalité, la vie.
Il attire l'attention, la capture et la garde. Le rouge est la meilleure couleur (sic).
Le rouge est parfait pour placer l'identité Packard Bell avec la personnalité et la force qu'il lui faut dans son segment particulier.

Mais l'identité ne passe pas que du violet au rouge. Elle exprime également le concept entier du nouveau Packard Bell, évoluant du carré au rond, vers des produits reconnus pour leur design, leur mobilité et leur facilité d'utilisation...
Passer de Packard Bell à PB : c'est si cool".




Un joli mot pour résumer le tout ? Pure Bullshit (tiens, PB, ça colle).
Du vent.
Le contraire d'un Apple qui lui sait faire dans le design, la facilité d'utilisation et la mobilité.

C'est pathétique.
Ras le bol de tout ce vide sidéral pour justifier d'une déjection dont le déploiement vaudra autant que le PIB du Burundi.