[LSD]

Lysergid.com [blog] Est. 2006



WDDG "Nuclear"




J'ai été ravi de voir une nouvelle version de WDDG il a quelques jours, le fameux World Domination Design Group de New-York.
Dans cette version nommée "Nuclear", le principe de vidéo pilotée par un menu est plutôt intéressant. Certes, on peut ne pas aimer le style : personnellement je trouve que ce côté militaire / old-school est poussé dans le bon sens.
J'ai un énorme respect pour le travail fourni par ce studio initialement créé en 1998 par James Baker, surtout lorsqu'on a connu la fameuse vidéo d'Anamorph (2001) qui n'a pas prise une ride.
Comme je le précisais sur Computerlove, faites un tour dans le code-source de la page du site : vous découvrirez un peu l'envers du décor de WDDG. Et n'hésitez pas à faire un tour sur leur atelier d'expérimentations.

Retrouvez James Baker dans une interview datant de 2001 diponible ici et une autre par là.



Fresh food




- Mike Young propose une mise à jour de son site.

- Nemstudio, le folio du belge Michaël Villar.

- Le site du magazine Varoom est en ligne.

- Le site de René Perez Joglar, La Calle 13 (28 ans, Porto-Rico).

- La communauté Ventilate propose une nouvelle présentation.




Bien sympa...


...de recevoir des cartons estampillés Google™.
Pouvoir attraper physiquement un minuscule morceau du colosse virtuel, forcément, ça ne laisse pas indifférent.




Xellent, from Switzerland.




Petit cadeau du matin ! Une jolie bouteille de 70cl de gel-douche Vodka arrivée tout droit de Suisse : Xellent. La seule et unique Vodka produite en Suisse. Pour le site français du produit, c'est par ici.

D'abord, le packaging. Si on passe le premier sentiment (tiens, je n'ai pas acheté de parfum / de gel-douche ?), on découvre une bouteille en verre d'un rouge intense - rappelant la couleur du pays - assez massive, sérigraphiée sur l’avant d'un logo d'une rigueur toute Suisse.
D'ailleurs, c'est Suisse, si vous ne l'aviez pas aperçu (mais avec le blason Suisse visible par 5 reprises, et le terme "Suisse" listé par 13 fois, je pense qu'il n'y a pas trop de soucis).
Le tout est imposant et épuré. Petit bémol : le bouchon en plastique qui, pour le placement csp+ du produit, aurait pu être en aluminium. Un peu déçu également de retrouver une étiquette à l'arrière à la place d'une sérigraphie - ce que je comprends, vu que les mentions légales / codes sont modifiés suivant les pays. Bon, on chipote.
Au final, le produit a l'avantage de son inconvénient : on le manipule et le respecte comme un parfum, un liquide soyeux dont on ne doit assurément pas perdre une goutte.

Le produit, parlons-en. Non, il n'est pas rouge atomique : il s'agit bien d'une vodka pure, transparente et cristalline.
Pour la saveur, il n'y a pas photos. Cette Vodka mérite bien son nom d'excellente : on nous promet une matière première rare, une distillation unique, avec une eau plus qu'exceptionnelle. Et j'ai peu de mal à croire ce descriptif élogieux en découvrant un goût ciselé, un velouté et un bouquet que j'ai rarement éprouvé pour une Vodka, et ce n'est pas faute d'avoir écumé les bouteilles spéciales d'Absolut, Smirnoff, Danzka, ou Zubrowka... L'art et la manière Suisse, cette fameuse qualité incomparable, est bien au rendez-vous.
L'arôme conviendra également aux dames, car plus doux et sucré qu'une Vodka ordinaire.
Avec un prix proche des 50€, certaines difficultés à trouver le produit et une allure éclatante, cette Vodka se place clairement sur un segment haut de gamme.
On retrouvera à coups-sûrs cette bouteille de prestige dans les clubs / bars, avec un rétro-éclairage qui donnera une atmosphère rouge fort agréable. Effet bœuf garanti !

La nouvelle Vodka branchée ? A vous de juger, moi je retourne déguster ce petit breuvage de nos amis helvètes.



Fresh food




- Do not Destroy, le portfolio de Mo Anamnart.

- Le designer Ty Lettau (design team Adobe).

- Les aventures en image de Sebousan au Japon (24 ans / France).




Top 10 Rock Band Logos




Koldo Barroso, (membre du studio d'Intuitive Designs, Madrid) propose son Top 10 des logos de groupes rock, dans une étude intéressante et bien documentée.
Allez également voir le blog du studio, qui renferme d'autres analyses pointues sur des sujets variés.



you should fuck it's better for your health™




Petite recette de grand-mère:

1 - Attraper 3 graphistes (à choisir talentueux et mangeurs d'images).
2 - Faire bûcher les 3 dans la même entreprise.
3 - Les soutenir dans leurs démarches.
4 - Leur laisser du temps pour qu’ils se débrident.
5 - Faire un minimum de buzz autour d'eux.
6 – Attendez…

Et vous obtiendrez forcément des choses intéressantes à voir !

Pour découvrir si la méthode porte ses fruits, dirigez-vous par ici.



2.0 vu par Le Monde...




Courte définition du Web 2.0 par Le Monde.



Fresh food




- Quelques nouveautés chez Subnormals.

- Le designer Masayuki Kido, avec un traitement 3D assez génial.

- Le portfolio d'Ernesto Figon (23 ans / argentine).

- Le portfolio du photographe turque Nihato Dabasi.

- L'artiste 3D portugais Hugo Silva.



Nouvelle pub iPod shuffle...




Suivez ce lien ;)



Contributions...


Je viens d'ajouter plusieurs créatifs en tant qu'éditeurs sur ce blog. Ils interviendront, quand ils le désirent, de manière autonome, sur des sujets qui les passionne. Vous les découvrirez au fil de l'eau, en tous cas bienvenue à eux !



Fresh food




- Fuckyourbeauty, le portfolio de l'allemand Kacper Potega.

- Le site de la Nouvelle Lexus LS, tout en 3D & Vidéos.

- La version 3 de Wonksite, le folio de Jorge Restrepo est en ligne.

- Les magazines pdf Thailandais Youarehere sont à télécharger d'ugence.

- La version 5 de Wagmagzine est disponible.




Yves Klein au centre Pompidou - Paris




Séance inspiration & respiration graphique lors d'une visite au Centre Pompidou ce week-end, pour une (re)découverte de l'artiste d'Avant-garde Yves Klein.
Cette exposition présente bien sûr la période bleue de l'artiste (monochromes, anthropométries, éponges, cosmogonies) mais revient également sur ses travaux or, roses et ses peintures feu. On retrouve également ses objets bleus, son oeuvre matérielle, sa zone de sensibilité picturale immatérielle, ses croquis, et quelques oeuvres rares et hors contexte comme le monochrome noir, le monochrome en métal ou l’Ex-voto dédié à sainte Rita.

La claque de l'IKB - le célèbre "International Klein Blue" - se fait dès la seconde salle, grâce aux monochromes bleus (de la série IKB3, 2m x 1,50m)
La profondeur des pigments azurs de Klein est incroyable, indéfinissable, unique. On bloque et on se noie en quelques secondes, pour en ressortir subjugué au bout de longues minutes.
On rigole forcément lors du passage près de ses écrits (la bombe à fumée bleue, le carton d'invitation bleu, la lettre à Fidel Castro, les timbres bleus,...) de sa zone immatérielle, ses Cosmoginies ou ses objets détournés.
Les périodes or, et roses en particulier sont un peu moins étoffées mais sont de toute beauté. S'en suivent les anthropométries, présentes en grand nombre et dans leurs différentes formes / couleurs (oeuvres statiques, dynamiques, bleues ou multicolores, explication vidéos...).
J'ai particulièrement apprécié les peintures feu qui suivaient, magnifiques oeuvres jaunes / dorées commentées dans leur moindre détails. Le travail sur les éponges me séduit moins, même si l'artiste justifie ces créations de manière admirable.
Seul petit regret durant la visite, celui de voir certains monochromes (bleus / roses) enfermées dans des armoires en verre. Une protection qui fait perdre l’énergie des travaux barricadés.
Mais peu importe : l'exposition répartie sur trois thèmes (la couleur / l’immatériel / le corps) retranscrit avec fidélité l'artiste, grâce à une excellente sélection de travaux, des exposés sonores et des démonstrations vidéo. Ce génie déjanté est déconstruit sous différents aspects durant la visite, de façon à ce qu’il soit assimilé sans difficulté par le visiteur.
On plonge rapidement dans l'univers de ce passionné, cet aliéné du bleu, auquel il marie le vent, l'air et le feu, des éléments avec lesquels il adore créer.

Bref, il s'agit d'une exposition a dévorer sans aucune modération, sur un génie enthousiasmant et surprenant.

Pour plus d'informations, retrouvez Yves Klein dans ses archives ou sur Wikipedia.



Fresh food




- Made for you, les travaux de Richard Arifin (22 ans, Jakarta, Indonesie).

- Le studio Section Seven (Seattle USA), présentant un splendide site full-flash. La révélation des travaux est vraiment splendide, et les projets sont de grande qualité. Encore un fwa vraiment mérité.

- Le photographe slovène de 19 ans Ciril Jazbec, avec un site réalisé par Drawing art.

- Le magasin en ligne anglais Fusshop présente de nombreux articles intéressants et créatifs.

- Work for Food™, le portfolio "one page" de Diego Zambrano, illustrateur et graphiste de talent. Remarquez les travaux vectoriels vieillis de toute beauté.

- Le site du collectif de réalisateurs Traktor (un site réalisé par IOWA interactive).



En novembre, la première page Internet a... 16 ans !




C'est le consortium W3C qui nous le dit.
Et c'est grâce à ce tout petit rien qu'on peut dialoguer, ensemble, de choses tellement importantes que sont le data-mining, les web marketing metrics, le data-catching, la business intelligence engine, et bien d'autres innovations majeures...Elle n'est pas belle la vie 2.0 ?
(source : Les numériques).



Le rentring




Orange a mis le paquet avec son concept viral le rentring. L'opération buzz web a été gérée par Pekin / La Chose.
Le film est de qualité, et tout a été orchestré pour une visibilité maximum (spam dans les forums, mails, grosse campagne print). Une orchestration plutôt intéressante, pour finalement proposer un produit bateau et moins intéressant que ce que propose la concurrence - une habitude, chez Orange.
Onesque revient rapidement sur l'op. dans un de ses billets.



Kiwi


Voici Kiwi, la petite vidéo qui fait le tour du net :


Une réalisation de Dony Permedi et trouvé sur le blog de Sven Grothe (23 ans, belgique). Faites un petit tour sur son blog, vous y découvrirez de nombreux billets intéressants.



Konect.org




C'est toujours une plaisir de retourner voir les expérimentations de Fabien, qui vient de refaire une mise à jour de son site Konect. Check it out !



HP - Personal again




A voir et revoir, la campagne d'HP personnal again, vraiment intéressante sur tous les supports (online / offline / video).



Viktor & Rolf pour H&M




Après Karl Lagerfeld, Stella McCartney, Madonna, c'est avec les Néerlandais Viktor & Rolf qu'Hennes et Mauritz (H&M) a signé. Sur Paris, c'est la ruée depuis le 9 Novembre... Et aux Pays-Bas, à l'ouverture d'un H&M local, ça a donné la chose suivante...



Brandés rétro glamour, Viktor Horsting et Rolf Snoeren sont issus de la haute couture. Les deux comparses "mega-hype" proposent donc une collection old-school-à-la-mode que certains définiraient comme très chic. D'autres présentent le duo comme "ayant une capacité à porter l’imaginaire dans un tourbillon d’étoffes qui racontent des histoires merveilleuses". En ce qui me concerne, ça n'a rien de bien transcendant. Mais comme dirait l'autre, les goûts et les couleurs...
Petite interview du duo par ici. Tiens, ça me rappelle qu'il faut que je refasse un nouveau billet sur la mode.



Fresh food




Le folio de Radim Malinic.

Le nouveau site de l'illustrateur anglais Matt Pearce.

Le site internet du studio de design russe Manworks.

Les expérimentations graphiques de Superexpresso. (Site programmé par Gominola).

Superblast, le folio du berlnois Manuel Osterholt (30 ans).



Nouvelle identité Fiat




Il y a 10 jours, Fiat a dévoilé sa nouvelle identité. Une petite étude s'impose.

Fiat passe du logo bleu conçu en 1999 pour le 100ème anniversaire de la marque, à un logo rouge en forme d'écusson inscrit dans le creux d'un rond qui lui même a été biseauté.

Observons l'évolution du logo au fil du temps.


Hormis le passage du logo de 1932 à celui de 1968 (écusson rouge vers bloc bleu avec changement typo), on remarque que chaque transition d'identité s'est plutôt faite en douceur, parce qu'elle conservait toujours un élément fort des éditions précédentes. Celui de 1999 récupère donc la couronne de lauriers, qui célébrait les victoires de la marque en compétition dans les années 20.
Ce logo était le bienvenu : synonyme de force et de victoire, il a accompagné la relance de la marque, qui souffrait d'une image démodée dans les années 80/90 - qui se rappelle de la Panda - et d'une mauvaise aura (matériaux désuets, courte durée de vie, mauvaises finitions, etc...). La communication identitaire reflétait ce manque de modernité, avec le fameux logo 4 bandes, lettrage Helvetica italique qui avait bien mal vieilli.

1999 remet donc l'identité Fiat sur les rails de la modernité, avec l'épuration de la couronne de lauriers de 1925 et une reprise du dessin typographique apparu dès 1905. Etrangement, cette même typographie a un caractère contemporain, mais elle a malheureusement été tassée au passage. Régularité et force certes, mais on peut également y apercevoir un signe de production de masse, une création brute, et surtout un manque de finesse / finition.

Le nouveau logo garde Fiat dans ce mouvement vers la modernité. D'une part, il reprend et actualise l'écusson de 1932 tout en le gardant dans une forme ronde rappelant son prédécesseur, transition oblige. Plus besoin, dès lors, de montrer la couronne de lauriers : la suggestion, telle qu'elle est exécutée, suffit à rappeler à l'inconscient qu'il est en présence d'une couronne, qui met en avant son contenu : la marque Fiat. Cette marque est à nouveau ciselée avec une typographie plus effilée, et même retravaillée dans ses angles, sans jamais trop en faire.
Les stries ajoutées rappellent le logo des années 30, lorsque Fiat tenait à intégrer parfaitement son logo sur les énormes grilles de radiateur.
Le passage au rouge de 1925 est aussi un bon point : à mort le bleu du logo de 1968, rangeons définitivement celui-ci, avec tout ce qu’il comporte de connotations, aux oubliettes !
Bref, on retrouve la marque dans ses codes et ses valeurs. Quant au logo, il gagne des signes de contemporanéité (angles arrondis, profondeur, reflets dans le rouge) et, signe du temps, l’épure joue parfaitement son rôle.
Plus je l'observe et plus je considère ce remaniement comme un succès.

Etrange, tout de même, comme il est possible de décrypter l’état de la marque par la simple analyse de son logo.
Preuve - peut-être - qu'il est de bonne qualité ?

(Source : Fiat)




Classement des agences créatives


Selon le Gunn Report, compétition qui classe les agences créatives en fonction des prix obtenus dans différents festivals, BBDO Worldwide arrive en tête des réseaux les plus primés. Suivent DDB Worldwide et TBWA Worldwide. Toutes font partie du groupe Omnicom, numéro un mondial de la communication.
Dans cette même compétition, on retrouve le classement des agences les plus primées :
1 - DDB Londres, 2 - TBWA/Paris, 3 - AMV BBDO Londres.

TBWA/Paris garde donc sa renommée d'excellence créative, et ce ne sera pas pour déplaire à un certain Erik Vervroegen qui accompagne la création de l'agence.


(source : Le figaro. / Img : Campagne playstation par TBWA/Paris)



Mailings SNCF


Créa / exe du nouveau mailing courses de noël SNCF, en partenariat avec les Galeries Lafayette.
Pas mal de changements exigés niveau client (par rapport à la créa originale - plus épurée), mais le resultat est globalement satisfaisant.

Lettre : 210mm x 250mm, 250 grammes avec vernis sélectif. 3 créations selon cible - femmes, hommes & neutre.
Enveloppe : 220mm x 160mm, 90 grammes avec personalisation à l'avant pour chaque cible.





Packaging Galeries Lafayette




Très joli packaging que proposent les Galeries Lafayette : fond noir composé de petites volûtes rouges, éléments or / jaunes, "Noel de Rêve" écrit en typographie Rosewood or.
Une création Costume 3 Pièces, avec une illustration de Doudouboy.



Fresh food




- Les derniers travaux de Ravi Vasavan.

- Les peintures de Jerome Lagarrigue.

- Encore Mag n°26 est disponible.

- Le blog de Ricardo Villavicencio.

- Le portfolio de Clément Dozier.

- Le folio de Pawel Norbert (l'utilisation des couleurs est à remarquer).




[LSD] Petit point...




- Bon courage à Peter Gabor, qui payes les frais d'une migration de blog. N'hésitez pas à envoyer un petit mail d'encouragements.

- Bravo aux compères Skwak et Koa pour leur expo bien sympa.

- Merci à Computerlove™ pour le passage en éditeur.

- Merci à Théo pour la collaboration sur le poster "Property"

- Merci aux lecteurs de mon blog en constante augmentation, et merci pour les nombreux mails / encouragements reçus.




Trentemoller - The Last Resort




Si, comme beaucoup de créatifs, tu aimes ce qui est électro, underground, un peu biaisé, tu aimeras le dernier album du Danois TrenteMoller, "The Last Resort".
C'est dense, lent et obscur, tout en conservant une énergie phénoménale. Les sons de cet album sont purs et incroyablement ciselés.
Assurément plus lourd qu'un Amon Tobin dans ses compositions, TrenteMoller nous confie un album qui conviendra à la période froide et automnale qui arrive.
Achetez l’album, éteignez les lumières, poussez les watts, et profitez.



Ibm - Tour Eiffel




Ibm propose un mini-site Eiffel pour l'innovation et la transformation des ressources. C'est décalé, et la voix off est vraiment top.



Scion xB


Après Citroën et Nissan, une autre vidéo type Transformers, pour la marque automobile Scion, appartenant au groupe Toyota et vendu exclusivement aux USA. Une réalisation The Embassy pour Attik.



N'hésitez pas à visiter également le site de la marque, connu pour son module de personnalisation intéressant.